Se connecter

Derrière Ethic & Tropic, il y a une personne, Corinne Bally, et une histoire d'amour avec le Panama...

Une vie professionnelle riche en expériences et basée sur la littérature, la communication et l'artisanat, une personnalité marquée par la curiosité, la passion et le respect, voilà ce qui caractérise en quelques mots Corinne Bally.

Et ce sont à la fois la littérature et l'artisanat qui la conduisent au Panama alors qu'elle gère depuis huit ans sa propre galerie en Espagne, un voyage qui va donner un nouveau tournant à sa vie.


Très vite, elle est frappée par la beauté et la singularité de cet art méconnu qu'elle découvre, transmis par les femmes indigènes du Panama.

Corinne réalise tout d'abord  une exposition de  « molas » kunas dans sa galerie à Valencia. Puis, totalement séduite (« embrujada » , ensorcelée lui dira un ami panaméen) par ces petits tableaux textiles qui n'ont leur équivalent nulle part au monde, elle décide de poursuivre l'aventure et de collaborer avec les femmes indigènes pour importer en Europe des pièces d'art et d'artisanat qui vont progressivement attirer l'attention des plus grands décorateurs, tendanceurs et amateurs d'art.

Approcher cette culture, rendre cet artisanat accessible, le faire connaître et le partager, il faudra un an et plusieurs séjours au Panama avant de pouvoir organiser la production, garantir une qualité constante et entrevoir les premiers débouchés en Europe.

En 2012, elle décide de fermer saboutique-galerie en Espagne pour se consacrer entièrement à ce projet et voyager plus librement. C'est la véritable naissance d’Ethic & Tropic.

Grâce à une belle expérience en France au service des artisans, puis à sa propre entreprise en Espagne, Corinne est à même de repérer, conseiller et exiger la meilleure qualité, même si ce savoir-faire est tout à fait différent de ce qu'elle a connu jusqu'à présent.

De nombreux séjours, de belles rencontres, des liens d'amitié qui se tissent, Ethic & Tropic se construit sur des bases faites de confiance et de sincérité.

Au Panama, ce sont ses amis qui la guident, qui l'aident dans ses recherches.

Origines ancestrales de ce savoir-faire, rites magiques liés à la fabrication des masques, ... à l'exception du français Michel Perrin avec qui elle entre très vite en contact, peu d'ethnologues se sont penchés sur la production de ces petites tribus au mode de vie préservé; elle devra donc rechercher sur place l'origine et les significations oubliées de cet artisanat, entrer aussi en contact avec les meilleures artisanes.

Ce n'est pas simple car ces artisanes vivent dans des contrées reculées et parfois inaccessibles, comme c'est le cas des tribus Emberas installées au cœur de la jungle.

Car derrière chacun de ces objets, il y a une femme.L'artisanat au Panama est produit par les femmes, des femmes qui vivent avec leurs familles dans leur habitat d'origine.

Chaque pièce vendue est non seulement une reconnaissance d'un incroyable savoir-faire mais contribueaussi au maintien de ces femmes et de leur famille loin des grandes agglomérations, dans leur habitat traditionnel.

Alors que certaines tribus ont tendance à émigrer peu à peu vers la ville pour chercher un emploi, les femmes qui produisent cet artisanat se maintiennent dignement dans leur habitat d'origine.

Ethic & Tropic ne dispose pas d'atelier mais collabore directement avec les femmes indigènes en se rendant sur leurs lieux de vie. Chaque pièce produite est unique et porte en elle une part de merveilleux.
Quand bien même Corinne transmet les demandes de ses clients, il n'y a jamais deux pièces identiques, les femmes indigènes travaillant librement, à leur rythme et sans aucun sens de la productivité.

Il y a quelque chose de magique dans ce projet qui nous apporte au travers de chaque objet l'essence et la beauté d'un travail libre et extraordinaire.